La coliving a connu ces dernières années en France un véritable boom. Cette nouvelle façon de se loger a été imaginée par les Etats Unis avant de conquérir le monde.

Le coloving est une invention du XXIème siècle. Ce nouveau concept d’habitat qui mêle espace privé et collectivité, mais aussi logement et espace de travail, a en effet été créé au début des années 2000 par les travailleurs du monde numérique.

Une idée du siècle

L’idée est très simple. Puisque les logements coûtent de plus en plus chers et qu’ils se retrouvent hors de portée des jeunes actifs débarquant dans le monde du travail, ceux-ci se sont tournés vers la colocation en s’efforçant d’améliorer le concept.

Pourquoi ne pas imaginer un bâtiment contenant plusieurs chambres, studios et appartements dans lequel seraient mis à disposition des locataires une multitude de pièces partagées comme la cuisine, la salle à manger, la buanderie, etc. Le principe est de permettre à chacun de bénéficier d’un espace privé tout en permettant de réduire les coûts sur les espaces partagés.

La vie en communauté permet en effet de diviser les coûts de l’électricité, de l’eau, du gaz, des abonnements internet et télévision, etc. D’améliorations en améliorations, la colocation est devenue le coliving où sont désormais partagés la salle télévision ou home cinéma, la salle de jeux, le jardin, les terrasses, le parking, et toute une gamme de services chaque jour améliorée.

Du coliving au coworking

De fil en aiguille, le concept de coliving s’est même élargi au coworking. Les jeunes aventuriers du numérique n’ont en effet pas attendu la récente pandémie pour découvrir les avantages du travail à domicile : moins de déplacement, une gestion moins rigide du temps de travail et une meilleure efficacité. Rapidement est alors venue l’idée d’un travail à domicile réalisé dans un cadre communautaire, où les coûts de connexion sont partagés, tout comme les idées.

Aussitôt ont été créés dans les colivings des espaces de travail avec ordinateurs et imprimante partagée, salles de réunion, bureaux individualisés, machine à café, le tout ouvert vingt-quatre heures sur vingt-quatre et sept jours sur sept.

Si le concept a été inventé par les travailleurs du numérique, il s’est ouvert peu à peu à de nombreuses corporations : les étudiants tout d’abord qui y retrouvent la même disposition que les résidences étudiantes, mais également les travailleurs itinérants, les intérimaires, les “contrats courts”, les chercheurs d’emploi, toutes les catégories qui ont besoin d’un logement rapide pour s’approcher d’un lieu de travail sans nécessairement s’engager pour le long terme. Par la suite, le concept a attiré des personnes de tout horizon, notamment les seniors et les retraités ravis d’apporter leur contribution (et leur expérience) à la communauté.

La grande force du coliving, en plus de combiner vie privée et communauté, est avant tout sa souplesse : on peut réserver un appartement pour quelques jours, une semaine, un mois ou un peu plus selon les besoins. La législation limite la réservation à un an mais ne s’oppose pas à leur renouvellement. Les “colivers” (c’est ainsi que l’on appelle les adeptes du coliving) trouvent ainsi un logement et un espace de travail pour un coût réduit. C’est moins cher qu’un hôtel, moins cher qu’un espace de coworking et en plus, ça combine les deux !
Potentiel de développement
Développé aux Etats Unis, le coliving a été adopté par de nombreux pays à travers le monde. La France y a récemment pris goût, notamment dans les grandes villes (Paris, Marseille, Lyon, Lille, Bordeaux, Nantes…) mais aussi des villes moyennes comme Avignon ou dans la région parisienne. Les observateurs prévoient un avenir radieux à ce mode de logement qui séduit les occupants, mais aussi les investisseurs et les entreprises.

Le coliving est un logement locatif, c’est à dire qu’il vous engage dans un véritable bail et que vous pouvez donc bénéficier d’une véritable adresse postale pour recevoir votre courrier. Cette adresse peut également servir de siège à votre société, puisque vous y travaillez. Le tarif de la location comprend généralement le prorata des frais d’électricité, d’eau, de gaz, d’internet et de télévision, ce qui vous dispense des tracas d’abonnement et de renouvellement. L’assurance habitation est également comprise dans ce loyer.

De nombreuses entreprises observent le développement du coliving avec intérêt. Elles peuvent notamment embaucher du personnel sans se soucier d’un éventuel manque de place et d’un problème de logement. Le coliving lui permet de trouver rapidement un habitat pour sa recrue ainsi qu’un espace de travail à distance muni des connexions nécessaires à son ouvrage. En plus d’un ordinateur et d’une connexion internet de qualité, certains colivings proposent des espaces individuels pour les réunions téléphoniques ou en visioconférence.

Les investisseurs voient également d’un bon œil l’émergence du coliving en France. Il s’agit d’une formule qui présente un retour rapide sur investissement. Charge à chacun d’eux de proposer les meilleurs services partagés au meilleur coût pour les occupants : véhicules de location (voitures, vélos, trottinettes…), livraison de repas, cours de cuisine, soirées événements, salles de jeux, salles de sport, espace potager, ruches, studios audiovisuels pour les créateurs… Les gestionnaires de coliving débordent d’imagination pour rendre l’endroit le plus vivant et le plus attractif possible.